Accueil

Commémorer. Éduquer. Avancer.

NOTRE RAISON D'ÊTRE

Entre les années 1950 et le milieu des années 1990, les membres LGBT des Forces armées canadiennes, de la GRC et de la fonction publique fédérale ont systématiquement fait l’objet de discrimination et de harcèlement; nombre d’entre eux ont été renvoyés, conformément à la politique du moment et à une pratique sanctionnée. Dans ce qui sera appelé la « purge LGBT », des personnes ont été surveillées, interrogées, maltraitées et traumatisées par leur propre gouvernement.

En 2016, des survivants de la purge LGBT ont intenté un recours collectif à l’échelle nationale contre le gouvernement du Canada, et une entente historique est intervenue en juin 2018. En plus de dédommager les survivants, l’entente prévoyait des fonds pour diverses mesures de réconciliation et de commémoration.

La société sans but lucratif Fonds Purge LGBT a été constituée pour administrer ces fonds. Composé de sept membres, son conseil d’administration compte des personnes ayant survécu à la purge, des parties demanderesses du recours collectif et un représentant de l’équipe juridique qui a poursuivi le gouvernement du Canada.

NOS SPHÈRES D'ACTIVITÉ

Le Fonds Purge LGBT a l’obligation juridique d’utiliser les fonds du règlement de recours collectif pour des projets de réconciliation et de commémoration bien précis.

  • Le monument national LGBTQ2+ sera érigé en reconnaissance de la discrimination à l’endroit de la communauté LGBTQ2+ au Canada, et tout particulièrement des abus perpétrés pendant la purge LGBT. Le monument sera situé à Ottawa.

  • Une exposition au Musée canadien pour les droits de la personne à Winnipeg était prévue, mais le projet est actuellement en suspens. Nous vous invitons à consulter notre déclaration concernant les allégations de racisme et d’homophobie au Musée, ici

  • Nous collaborons avec le gouvernement du Canada pour recueillir des documents historiques sur la purge LGBT.

  • Nous travaillons à améliorer la formation sur l’inclusion LGBTQ2+ dans la fonction publique fédérale.

  • Enfin, nous administrons des subventions communautaires accordées à des projets commémorant la purge LGBT ou venant en aide à ses victimes.

Le Fonds Purge LGBT annonce la reprise des négociations avec le Musée canadien pour les droits de la personne

Ottawa, le 6 novembre 2020 – Cette semaine, le conseil d’administration du Fonds Purge LGBT a adopté à l’unanimité une résolution pour reprendre les négociations avec le Musée canadien pour les droits de la personne (le Musée) en vue d’une exposition sur la purge LGBT.

De graves accusations de racisme et d’homophobie ont […]

NOTRE ÉQUIPE

Le Fonds Purge LGBT est une société sans but lucratif comptant six administrateurs, qui sont tous bénévoles.

Martine Roy (présidente), Todd Ross, Diane Pitre, Wayne Davis et Linda Goguen-Manning sont les survivants de la purge LGBT.

Douglas Elliott etait l’avocat principal du recours collectif.

Michelle Douglas est la directrice exécutive de le Fonts Purge LGBT et aussi une survivantes de la purge LGBT.

Contact

S’il vous plaît, contactez-nous par courriel.